Caractère
Standard
®
Album photos
Bon à savoir
L'élevage
♂ Nos mâles
♀ Nos femelles
Nos chiots
Avant d’aller choisir votre futur compagnon, il est important de savoir où vous allez « mettre les pieds » et de savoir décoder les différentes annonces que vous allez trouver.

Il est important aussi de savoir que le Jack et le Parson Russell Terrier ont été très à la mode ses dernières années et ont attisé la convoitise de nombreux éleveurs peu scrupuleux et trafiquants en tout en genre.

Ce que je décris ci-après vaut aussi bien pour toutes les races subissant ce phénomène de mode.

• En premier, certains éleveurs multi-races faisant du « non-LOF », ayant jusqu’à plus de 20 races différentes.

Faire naitre ou avoir plus de 300 chiots par an toutes races confondues ne permet pas de faire de la sélection, cela s’appelle une usine avec du rendement. Je ne pense pas que l’on ait le temps de sociabiliser individuellement les chiots correctement avec un tel nombre.

Trafics de chiots

Les chiots issus de ce type de production vont arriver en France (transit via la Belgique où ils seront identifiés) par camion entiers après avoir passé plusieurs jours sans boire ni manger. Ils seront également séparés de la mère beaucoup trop tôt pour que cette dernière ait pu faire la sociabilisation.

Pour ceux qui vont survivre à cet enfer, ils seront bourrés d’antibiotiques pour qu’ils paraissent en bonne santé.

Combien de propriétaires ont vu leur chiot décédé au bout de quelques jours, atteint de parvovirose ?
Ou se voir complètements démunis devant leur chien ayant des déficits de sociabilisation irrécupérables (peur, agitation, agressivité…) ?

Vous retrouverez beaucoup de ces chiots dans de nombreuses animaleries ou certaines foires...
En cherchant bien en France, vous trouverez des petits éleveurs passionnés par 1 ou 2 races.
Ils feront de la sélection, et respecteront le standard établit par le club de race.

Ils seront investis auprès de leurs chiens et y passeront vacances, jours féries, dimanches, Noël… Ils dépenseront des fortunes en frais vétérinaires, nourriture, jouets, concours… Le bien-être et le respect sera leur principale priorité.

Il faut les « dénicher », les chercher, faire des kilomètres... Mais dites-vous bien que eux aussi, parcourent des milliers de kms par an pour l’amour de leurs chiens.

Il est bien sûr plus tentant d’aller à l’animalerie à côté de chez vous, mais renseignez-vous bien avant de pousser leurs portes et regardez l’envers du décor.
• Les annonces sur Le Bon Coin où autres sites marchand sur internet. Vous allez y trouver beaucoup de « type », c'est-à-dire des chiots issus de croisement les plus diverses et variés. On vous présentera (par exemple) un « Jack » à 500 €, tout noir, ou avec les oreilles droites... !

Ces chiots sont vendus un prix exorbitant voir même plus cher que des chiots LOF et la plupart du temps non vacciné, non identifié, non vermifugé.

Il faut savoir que 90 % de ses chiens terminent à la SPA où en refuge car vendu à des maîtres non expérimentés.
Ces portées naissent en général chez des particuliers qui n’ont aucune notion d’élevage et de standard de la race.

Attention également aux trafiquants d’animaux qui récupèrent des chiens adultes à donner sur ses sites pour les entrainements de chiens de combat ou des laboratoires. Ne jamais placer un adulte sur ce genre de site !
• Il faut aussi reconnaitre les annonces dont les chiots sont porteurs d’une puce étrangère. Avant l’acquisition de votre chien, vérifiez bien de numéro d’identification de votre chiot. Si vous achetez votre chiot en France, le numéro de puce doit commencer par 250 (code pays France). Si ce n’est pas le cas il y a de forte chance que votre chiot soit issu d’un trafic….Fuyez

Méfiez-vous : généralement un numéro de puce commençant par 9, indique un chiot de l’Est !
A savoir si le nombre constitué par les 3 premiers chiffres est compris entre 910 et 985, il s’agit non pas de code pays mais de code fabriquant. Si le nombre est inférieur à 900, il s’agit du code pays

Les trafics des pays de l’est : Les chiots sont issus d’une production de masse où les parents sont détenus leur vie entière dans des locaux ou des cages sordides. Les mères feront portées sur portées jusqu’à épuisement.
En fin de carrière, elles seront achevées d’une balle où on les laissera nourrir de faim et de soif.
... DE DIRE STOP À CES HORREURS ?!?!
Ne pensez-vous pas qu'il est temps...
La Forge Saint ÉLoi
© 2014-2018